Shape1

Bolivie 2005

Shape1

Pérou 2013  Equateur 2012   Tunisie 2011    Afrique du Sud 2011     Namibie 2011     Maroc 2010    Afrique du Sud 2010    Patagonie 2009     Chili 2009    Afrique du Sud 2008 

Nouvelle Zélande 2008   Ecosse 2008   Canaries 2008   Argentine 2007    Kenya 2006    Croatie 2006     Bolivie 2005     Chili 2005     Vietnam 2005

Guatemala 2004   

Shape1

Après une bonne halte sur l'île d'Incahuasi (dite aussi "Isla de los Pescadores"), il nous reste encore la moitié du salar à traverser, et nous reprenons la "route" cap au Nord, en direction du volcan Tunupa, que nous ambitionnons de gravir le lendemain. Nous atterrissons à Coqueza, un minuscule village de pierre, pratiquement abandonné. Il s'y trouve quand même une petite auberge tenue par une jeune Bolivienne, Rebecca. Le propriétaire habite "en ville", à Uyuni, de l'autre côté du salar.


La solitude de Rebecca fait peine à voir. Coqueza n'est pas sur le chemin des tours classiques, et il n'y passe pas grand monde. D'ailleurs aujourd'hui nous sommes seuls, et il y a des semaines sans voyageurs. Rebecca s'occupe aussi d'une soixantaine de lamas, c'est à dire qu'elle doit leur porter de l'eau trois fois par jour.


Bien que l'auberge soit correctement tenue, étant donné les conditions, Marie-Annick et moi préférons planter la tente dans l'herbe, au bord du salar, histoire de se faire des émotions.


Le lendemain nous partons à l'assaut du Tunupa. Nous commençons cependant par un crochet pour visiter une grotte récemment (?) découverte, occupée par plusieurs momies. Intéressant.


Puis nous attaquons ce volcan qui nous nargue depuis deux jours. Ici, pas de sentier en zigzag, il faut monter schuss. Comme nous démarrons vers 4 000 mètres et que nous devons grimper à plus de 5 400 il n'y a pas d'oxygène à espérer.


A mi parcours, les femmes et Estebàn abandonnent et restent nous attendre. Gérard et moi continuons vaillamment et allégés. Mais lorsque nous approchons de la lèvre du volcan, nous devons aussi abandonner, l'itinéraire n'était pas le bon. Effectivement nous constaterons plus tard que le volcan est égueulé, et qu'il vaut donc mieux l'aborder par sa face ouverte. Avis aux amateurs !


le volcan Tunupa

Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com