Shape1

Chili 2005

Shape1

Pérou 2013  Equateur 2012   Tunisie 2011    Afrique du Sud 2011     Namibie 2011     Maroc 2010    Afrique du Sud 2010    Patagonie 2009     Chili 2009    Afrique du Sud 2008 

Nouvelle Zélande 2008   Ecosse 2008   Canaries 2008   Argentine 2007    Kenya 2006    Croatie 2006     Bolivie 2005     Chili 2005     Vietnam 2005

Guatemala 2004   

Shape1

Nous avons donc réussi à louer un pick-up Toyota à Calama, la grande ville du désert, ville qui n'existe que par et pour la mine de cuivre de Chuquicamata, Chuqui comme on dit ici. Le plus grand cratère artificiel du monde, avec les parois internes en escalier en spirale, sur lequel roulent inlassablement les légendaires et énormes camions chargés à la montée et vides à la descente. Le spectacle, bien qu'attendu, est quand-même impressionnant.


Bon, nous prenons la route de San Pedro de Atacama, une petite ville au mileu d'une oasis en bordure du salar d'Atacama. On dit oasis, mais le décor n'est pas vraiment celui du Sahara : d'abord on est à 2 500 mètres, et ensuite tout autour, ce ne sont que gigantesques volcans desséchés, certains enneigés, certains actifs. Un petit cours d'eau descendu de ces montagnes se perd dans le salar et favorise la végétation. Il y a d'ailleurs deux ou trois autres villages autour de ce salar, bénéficiant tous du même avantage, la présence d'eau venue d'en haut. Sinon, pas de vie à espérer, l'Atacama est paraît-il le désert le plus sec de la Terre.

Nous allons nous ballader tranquillou sur ce salar et autour de ce salar, voir les flamants rose et pas roses, et surtout les merveilleux lacs de montagne, les lagunas bleues ou turquoise frangées de borax étincelant serties de volcans ocres, jaunes ou ocres. On peut être blasé, je vous jure que c'est beau.


Salar d'Atacama

Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com