Shape1

Nouvelle Zélande 2008

Shape1

Pérou 2013  Equateur 2012   Tunisie 2011    Afrique du Sud 2011     Namibie 2011     Maroc 2010    Afrique du Sud 2010    Patagonie 2009     Chili 2009    Afrique du Sud 2008 

Nouvelle Zélande 2008   Ecosse 2008   Canaries 2008   Argentine 2007    Kenya 2006    Croatie 2006     Bolivie 2005     Chili 2005     Vietnam 2005

Guatemala 2004   

Shape1

Nous avons fait le voyage aller-retour sur Singapore Airlines, avec changement d'avion à Singapour, donc. Rien à redire, service impeccable, ponctualité, avions récents.


Nous avons loué une voiture chez un grand loueur national, Apex. Il s'agissait d'un break Nissan, essence, boîte automatique. Comme c'est toujours le cas dans ce pays, on paye en arrivant, même pour la voiture, après on parle d'autre chose. On ne nous a pas incités à prendre une assurance complémentaire, contrairement à cette habitude détestable en usage dans tant de pays. Il faut dire que l'état des routes, la densité de trafic et la manière de conduire (et de se conduire) n'entraînent pas des risques inconsidérés pour les usagers de la route.


Nous avons campé chaque fois que possible, c'est-à-dire souvent. Les campings (hollidays parks) sont impeccables, disposant toujours d'une salle à manger et d'une cuisine commune équipée. Quand nous n'avons pas pu camper (pluie), nous avons expérimenté les B&B, les cabins (bungalows succincts disponibles dans les campings) et les BBH. Les BBH sont une chaîne d'hôtels "backpackers", en français routards. Economiques, bien tenus, propices aux rencontres chaleureuses, et disposant eux aussi de cuisine, de salle à manger, d'internet, etc. Comme on laisse généralement derrière soi ce dont on n'a plus besoin, il est facile de se nourrir gratos, pour ceux qui ont des budgets (très) serrés.


Les routes sont excellentes, il n'y a pas grand monde dessus, mais on se traîne comme des limaces. D'abord les boîtes auto ne permettent pas les exploits, et surtout on est tenté en permanence de s'arrêter pour filmer, faire des photos, ou simplement bader devant les paysages fabuleux. Donc, quand on se déplace, ne pas prévoir plus de 50 km/h de moyenne.


Nous n'avons assisté à aucune dégradation, à aucun abus, tout le monde traverse dans les clous. Ce qui fait que le voyage a été plutôt lénifiant, on a l'impression d'avoir passé trois semaines dans une ouate douillette. Pour l'aventure tonique, et contrairement à tout ce qu'on nous chante, il vaut mieux chercher ailleurs.


Infos pratiques

Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com