Shape1

Nouvelle Zélande 2008

Shape1

Pérou 2013  Equateur 2012   Tunisie 2011    Afrique du Sud 2011     Namibie 2011     Maroc 2010    Afrique du Sud 2010    Patagonie 2009     Chili 2009    Afrique du Sud 2008 

Nouvelle Zélande 2008   Ecosse 2008   Canaries 2008   Argentine 2007    Kenya 2006    Croatie 2006     Bolivie 2005     Chili 2005     Vietnam 2005

Guatemala 2004   

Shape1

Nous quittons la région des fjords en suivant d'innombrables lacs de montagne, tous plus beaux les uns que les autres. Nous faisons même un brin de conduite à un train à vapeur - un vrai, tiré par une mythique Pacific 231 ! - qui fait une navette à caractère touristique entre deux petites villes. Nous assistons dans la décontraction kiwi au chargement de charbon, au remplissage de la citerne et au demi-tour manuel de la loco. Un vrai bonheur pour les vieux nostalgiques...


La route nous mène à la côte ouest, pas très excitante, et enfin au pied des Alpes du Sud (ça, pour être du Sud !). Et là nous allons trouver ce qu'on nous avait promis dans toutes les publicités, les glaciers qui dégringolent pratiquement au niveau de la mer, dans la forêt sub-tropicale. Incroyable. Deux glaciers sont accessibles aux péquenots comme nous, le Franz Josef (ça ne s'invente pas), très fréquenté, et le Fox Glacier, un peu moins. On choisit le Fox, ça va sans dire. Nous plantons la tente dans un holliday park nickel, près de l'héliport. Hum, ça ne chôme pas de ce côté-là. Le ballet aérien est incessant (mais pas aussi bruyant qu'on pourrait craindre) entre le village et le sommet du glacier. Pour nous, ce sera à pied.


Nous louons les services d'un guide, car nous n'avons aucune connaissance de la marche sur glacier, et de toute façon, l'accès individuel est interdit, et nous partons pour quatre heures de rando là-dessus. Enfin, pas tout-à-fait, car la marche d'approche dure déjà une heure et demie, dans des conditions sportives : le sentier grimpe le long de la falaise bordant le glacier afin de l'atteindre suffisamment haut. On nous distribue des crampons et nous attaquons cette surface inconnue, mouvementée, torturée, instable. On mâche bien le moment pour bien en sentir la saveur, car on se dit qu'on ne fera pas ça tous les jours.


Fox glacier

extrait du film de voyage

Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com